Art Art Exhibition Ebook Français Printed Art Book

Eugène Delacroix

Exposition : Eugène Delacroix (1798–1863)

Date : 29 March-23 July 2018

Lieu : Musée du Louvre, Paris

Au mois de septembre 1792, le département de la Marne élut, au nombre de ses députés à la Convention nationale, un citoyen qui s’était fait remarquer par son dévouement à la République « une et indivisible », par ses déclarations contre les prêtres, et par tout ce qu’on appelait alors le patriotisme. Cet homme se nommait Charles Delacroix.

Eugene-Delacroix -1
Dante et Virgile aux enfers, dit La Barque de Dante, 1822. Huile sur toile, 189 x 241 cm. Musée du Louvre, Paris.

C’est lui qui, notamment, avait tenu à équiper à ses frais la moitié d’un bataillon, son âge ne lui permettant pas de marcher lui-même à la défense du territoire, n’étant alors pas loin d’atteindre sa soixantième année. Il prit, par ailleurs, place au milieu des hommes de la Plaine. Mais, jusqu’au 9 Thermidor (27 juillet), il ne parut qu’une seule fois à la tribune, et ce fut à l’occasion du procès de Louis XVI.

Rejetant l’appel au peuple, il vota, sans sursis, la mort du roi. De nature peureuse, de caractère nul fourvoyé dans cette mêlée ardente, il grossit le nombre des personnages qui amenèrent autant de maux par leur faiblesse que d’autres par leurs crimes, gens trop communs, à cette époque déplorable, que l’histoire accuse, avec raison, d’avoir sacrifié, tour à tour, le roi aux Girondins, et la Gironde à la Montagne.

Natchez vers 1823-1835. Huile sur toile, 90,2 x 116,8 cm. The Metropolitan Museum of Art, New York

Pour faire oublier le sang qu’ils avaient laissé répandre, les conventionnels de la Plaine, ou les « crapauds du Marais » comme les nommait Danton, devinrent, à la chute de Robespierre, les principaux moteurs de la réaction thermidorienne. Le député de la Marne fut alors envoyé en mission dans les Ardennes. Aussi s’associa-t-il aux tendances de son parti, jusqu’au jour où il observa que la direction du mouvement réactionnaire échappait aux républicains modérés pour passer aux mains des aristocrates et des royalistes. On le vit reprendre alors sa vieille rigueur démocratique. Charles Delacroix s’opposa de tout son pouvoir à la restitution des biens confisqués aux victimes de la hache révolutionnaire, et renouvela ses anciennes diatribes contre le petit nombre de ministres de l’Évangile qui n’avaient point été décapités.

Deux études d’un Indien de Calcutta debout vers 1823-1824. Huile sur toile, 36,8 x 45,7 cm The National Gallery of Art, Washington D.C

Élu au conseil des Cinq-Cents, il fut, quelques mois après, honoré du portefeuille des relations extérieures. Il le conserva jusqu’au milieu de l’année 1797, puis l’ambassade de Hollande lui fut offerte comme fiche de consolation.

Les temps avaient changé. Après s’être levé du côté de l’Égypte, l’étoile de Bonaparte illuminait la France et lui annonçait une ère nouvelle. Notre conventionnel abjura ses doctrines farouches. Il suivit l’exemple de son pays, et salua le jeune capitaine qui se faisait son maître. Charles Delacroix fut nommé à la préfecture des Bouches-du-Rhône. Il l’échangea plus tard contre celle du chef-lieu de la Gironde.

Jeune Orpheline au cimetière 1824. Huile sur toile, 65 x 54 cm Musée du Louvre, Paris.

Ce noble proconsul, sous l’habit brodé du fonctionnaire impérial, mourut en 1805, à Bordeaux, non sans avoir donné naissance, sept ans auparavant, à celui qui deviendrait un des peintres majeurs du XIXe siècle.

Eugène Delacroix naquit à Charenton-Saint-Maurice, près de Paris, le 7 floréal an VI (26 avril 1798). Sa première enfance fut en proie à nombre d’événements sinistres, dont le moindre, si le génie des arts n’avait eu sur lui des desseins mystérieux, aurait suffi pour le renvoyer dans les limbes.

À Marseille tout d’abord, où le premier consul venait d’envoyer M. Delacroix père et sa famille, une bonne, infiniment trop sensible aux Amours du chevalier de Faublas, oublia d’éteindre un soir la bougie, complice de sa passion pour la lecture, qui brûlait entre elle et le berceau d’Eugène. Des flammèches s’en échappèrent et mirent le feu au matelas du petit, puis à la couche de sa gardienne. Réveillée en sursaut par l’incendie qui commençait à lui échauffer les bras et le visage, la domestique réussit à éteindre le feu et sauva des flammes le malheureux enfant.

L’Exécution du doge Marino Faliero 1825-1826. Huile sur toile, 145,6 x 113,8 cm. The Wallace Collection, Londres.

Mme Delacroix congédia l’imprudente personne, à laquelle il lui était, dès lors, impossible de rendre sa confiance. Afin d’éviter le retour de semblables accidents, elle la remplaça par une fille du terroir, une Marseillaise illettrée et parfaitement inculte. Or, le destin se plut à tromper ce sage et prévoyant calcul. Si la Phocéenne était incapable de s’intéresser aux amours écrites, elle était, en revanche, de première force pour la mise en action du sentiment. Les marins du port, ces hommes rudes au front bronzé par la mer et le soleil, sont essentiellement ceux qui avaient les sympathies de la nouvelle domestique.

Pour mieux connaître la vie et l’œuvre Eugène Delacroix, continuez cette passionnante aventure en cliquant sur: Amazon France, Amazon US, Amazone UK, Amazon Canada, Australie, Amazon Mexico, Amazon Spain, Amazon Italie, Amazon Japan, Amazon China, ITunes, Kobo, Snapplify.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.