fbpx
Français History

Gloire et Tragédie, les derniers Tsars de Netflix

Les photos privées de Nicolas II

Série: Les Derniers Tsars

Sortie: le 3 juillet sur Netflix avec 6 épisodes

The-Last-Czars-movie-poster
Affiche du film Les derniers tsars sur Netflix

Le texte ci-dessous est l’extrait du livre Le dernier tsar: écrit par Larissa Yermilova, publié par Parkstone International.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-1
L’empereur Nicolas II

 Après l’avènement, le 14 mai 1896, du nouvel empereur Nicolas II, âgé de vingt-six ans, le pays s’attend à des changements majeurs de la politique intérieure du gouvernement. Il doit cependant déchanter dès le premier discours que le jeune souverain prononce à Moscou après son couronnement en grande pompe. Nicolas le déclare sans ambiguïté : “que chacun le sache, je veillerai à préserver le principe autocratique avec la même fermeté et le même esprit de suite que le fit mon bien-aimé défunt procréateur.”

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-2
Alexandre III, Marie Fédorovna et leurs enfants Nicolas, Kssenia, Georges, Michel et Olga. Saint-Pétersbourg. 17 octobre 1888.
Photo de Levitsky.

Il est pourtant évident qu’au seuil du XXe siècle, prétendre poursuivre la politique d’Alexandre III est non seulement aléatoire, mais tout simplement impossible. Le mouvement social en Russie prend une tournure nouvelle, qui pose au gouvernement des problèmes particulièrement préoccupants. La principale nouveauté tient à l’ampleur prise par le mouvement révolutionnaire. En effet, au moment où Nicolas II monté sur le trône, la revendication ouvrière en Russie est prise en main par les sociaux-démocrates révolutionnaires, qui appliquent la théorie marxiste et ont pour but déclaré de renverser l’autocratie.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-3
Le Grand Duque Georgiy Alexandrovich, la Grande Duchesse Ksenia Alexandrovich et Tsarevich Nikolai Alexandrovich sont le yacht royal.
Années 1880

Le dernier tsar de la dynastie des Romanov s’engage ainsi d’emblée sur un chemin semé de périls.

Il faut dire que Nicolas II est une figure assez énigmatique et que les dignitaires les plus proches de la Cour tels les ministres Witte et Dournovo, sont eux-mêmes incapables de se prononcer à son sujet, tant le comportement du jeune souverain demeure réservé. Au début de son règne, Witte le croyait “parfaitement inexpérimenté mais point sot, et un jeune homme d’excellente éducation”. Plus tard, celui-ci affirmera que Nicolas réunissait dans son caractère les traits de ses ancêtres Paul Ier et Alexandre Ier.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-4
Nicolas II en compagnie de sa fille Olga.1895.
Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-5
Alexandra Fédorovna et sa fille Olga. 1895.

Nicolas II Alexandrovitch, fils aîné d’Alexandre III et de l’impératrice Maria Fédorovna, naquit le 6 mai 1868 à Tsarskoié Sielo. L’éducation du prince héritier fut confiée à G. Danilovitch, pédagogue de renom. Le vaste programme d’instruction générale et militaire que transsibérien celui-ci mit en oeuvre s’étendait sur treize ans. L’empereur Alexandre III le pria expressément de prêter une attention spéciale à l’histoire et aux lettres nationales.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-6
Nicolas II et Alexandra Fédorovna en compagnie de leurs filles Olga et Tatiana. 1897.

Dès le plus jeune âge, le prince héritier entra donc à l’école militaire, il participa aux exercices, revues et parades d’unités dont il avait le commandement, et fut incorporé plus tard dans l’armée impériale pour y faire son service à plein temps. Il occupa ainsi des fonctions d’officier subalterne, puis de chef de compagnie au Régiment Préobrajenski, avant d’entrer à l’école de la cavalerie au sein du Régiment des Hussards de la Garde, avec le grade d’officier subalterne puis de chef d’escadron. Plus tard, le jeune prince s’embarqua pour une grande croisière en mer qui le familiarisa avec le service dans la Marine et lui fit découvrir ce qu’était un bâtiment de guerre moderne.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-7
Alexandra Fédorovna en compagnie de ses filles Marie, Olga et Tatiana. 1899.

A partir de 1888, Nicolas siège aux séances de travail du Conseil d’Etat et du Comité ministériel.

Un an plus tard, il voyagea en Extrême-Orient et eut ainsi la possibilité de voir la Sibérie et toute une série de pays étrangers. Son itinéraire le conduit tout d’abord à Vienne, Trieste, puis, par la mer, en Grèce, Egypte et au Japon.

Mais les fêtes données dans ce dernier pays en l’honneur de l’héritier du trône russe furent assombries par la tentative d’assassinat perpétrée par un nationaliste nippon. Nicolas sortit indemne de l’attentat et la population japonaise manifesta son indignation devant un acte criminel qui bafouait la tradition d’hospitalité du pays du Soleil levant. Ce long voyage de plus de six mois s’acheva dans l’Extrême-Orient russe et en Sibérie.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-12
Nicolas II sort de l’hôpital de la Croix Rouge. Koursk. 1902.

A Vladivostok, Nicolas présida la cérémonie d’inauguration du chemin de fer Transsibérien, ainsi qu’à la pose de la première pierre des grands docks de ce port du Pacifique.

En 1892 le prince héritier fut désigné à la présidence de la commission chargée de la construction du Transsibérien.

Le 14 novembre 1894, Nicolas s’unit à la princesse Alice de Hesse-Darmstadt, baptisée en orthodoxie du nom d’Alexandra Fédorovna. Le couple dynastique eut quatre filles prénommées Olga, Tatiana, Anastasie et Marie, et un fils, Alexis.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-11
Nicolas II et ses filles, le docteur Botkin, se rendent en Allemagne.

Dès les premières années de son règne, Nicolas II multiplie les appels à tous les Etats du monde, les invitant à “mettre fin à l’accumulation des armements et

rechercher les moyens de prévenir la catastrophe qui menace le monde”. A la Conférence de La Haye, réunie le 6 mai 1889 à son initiative, les pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie s’engagent à régler les conflits internationaux par voie d’arbitrage et d’autres moyens pacifiques. C’est la naissance de la célèbre Cour Internationale de justice.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, le Président des États-Unis Thomas Woodrow Wilson demandera à la cérémonie d’ouverture de la Ligue des Nations d’observer une minute de silence à la mémoire de l’empereur de Russie Nicolas II qui fut à l’origine de cotte instance d’arbitrage vouée à la résolution pacifique de différents conflits internationaux.

Les filles de Nicolas II : Olga, Tatiana, Marie et Anastasia. 1904.
Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-13.png
Travaux de fortification sur le terrain pendant la guerre russo-japonaise. 1904.

Poursuivant son effort en vue d’établir des relations amicales avec les grandes puissances mondiales, le tsar qui donnait beaucoup d’importance aux contacts personnels entre les chefs d’État, multiplie les voyages à l’étranger. Son séjour en France au mois d’octobre 1896 resserre sérieusement l’alliance avec ce pays. Il donne lieu à un triple accord entre la Russie, la France et l’Angleterre. L’Entente cordiale, conclue avec la France, assurait la frontière occidentale de la Russie contre une éventuelle attaque de l’Allemagne. Dans la Péninsule balkanique, la diplomatie russe parvient même à imposer une politique de paix. C’est ainsi qu’en 1904 la Russie et l’Autriche-Hongrie signent une déclaration de neutralité qui met fin à une dangereuse confrontation dans cette partie de l’Europe. Au Proche-Orient, le gouvernement du tsar stoppe la pénétration allemande dans les territoires turcs limitrophes de la Russie. Cette négociation est réalisée par l’intermédiaire de concessions obtenues auprès de la Turquie pour la construction de voies ferroviaires sur le littoral de la mer Noire et le long de la frontière russo-turque. L’influence de la Russie s’accroît au Moyen-Orient.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-10
A gauche : le prince héritier Alexis Nicolaïévitch. 1907.

L’Extrême-Orient est l’unique théâtre où la guerre ne peut être évitée. A la fin du XIXe siècle, le Japon fait valoir ses prétentions à l’influence prioritaire sur les bassins du Pacifique et de l’Atlantique. En 1904, il attaque la Russie. La flotte de guerre nipponne prend la mer sans déclaration de guerre préalable, et le 26 janvier attaque par surprise l’escadre russe de Port-Arthur. La guerre débute en catastrophe. Le Japon prend d’emblée un avantage militaire décisif. L’escadre russe du Pacifique compte deux fois moins de croiseurs et trois fois moins de torpilleurs que l’assaillant nippon. Les croiseurs japonais font irruption dans la rade de Tchémoulpo, en Corée, où mouillent le croiseur russe “Variag” et la canonnière “Le Coréen”. Les Russes sommés de se rendre, répliquent en hissant les pavillons de combat et une bataille inégale s’engage aussitôt.

Glory-and-Tragedy-the-last-Tsars-on-Netflix-14
Nicolas II après son arrestation et l’abdication. Tsarkoié Siélo. 1917.

Après une résistance héroïque où ils perdent toute leur artillerie et beaucoup d’hommes (sept officiers et cent quinze matelots tués ou blessés), le cuirassé et la canonnière hors de combat regagnent leur rade d’attache où le “Variag” est sabordé et “Le Coréen” dynamité. Ce qui reste alors des équipages est pris en charge par des navires étrangers et évacué vers des ports neutres.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: