Français

Chaïm Soutine (1893-1943)

Le texte ci-dessous est l’extrait du livre Chaïm Soutine (ISBN: 9781785250439 ): écrit par Klaus H. Carl, publié par Parkstone International.

Chaïm Soutine 1
Autoportrait au rideau, vers 1917.
Huile sur toile, 72,5 x 53,5 cm. Collection privée, Paris.

Chaïm Soutine est né en 1893 (certaines biographies situent parfois son année de naissance après 1894), à Smaliavitchy, un village situé à proximité de la ville deMinsk, dans l’actuelle Biélorussie, et qui comptait à l’époque moins de mille habitants. Smaliavitchy se trouve dans l’ancienne principauté de Polotsk, une zone urbaine dans la région slave orientale contrôlée par les clans Dregowitchi et Kriwitzen qui avaient uni leurs forces avec d’autres groupes ethniques au IXe siècle. Cette région a constitué la base de la Russie kiévienne, ayant appartenu du XIVe au XVIe siècle au Grand-duché de Lituanie. Au XVIIIe siècle, cette zone appelée aussi Ruthénie, se développe timidement et c’est seulement durant le XIXe siècle qu’émerge une véritable conscience nationale. C’est d’autant plus délicat que l’ensemble de la région est gouvernée centralement depuis Saint-Pétersbourg, et qu’elle fait l’objet de tentatives massives de russification impliquant notamment la persécution de la classe supérieure polonaise et l’interdiction du dialecte local.

Chaïm Soutine  2
Chaïm Soutine, L’Escalier rouge à Cagnes, vers 1923-1924.
Huile sur toile, 73 x 54 cm. Collection privée.

Dans cette principauté de Polotsk se trouve la ville de Minsk, fondée comme une forteresse dans la première moitié du XIVe siècle. Elle est documentée pour la première fois en 1067 et elle appartient à la Lituanie durant la première moitié du XIVe siècle puis à nouveau à la fin du XVIIIe siècle à la suite du troisième des trois partages de la Pologne (1772, 1793 et 1795), dans lequel la Prusse, la Russie et l’Autriche sont impliquées, et au cours duquel l’ensemble de l’État de Biélorussie devient partie intégrante de l’Empire russe. Minsk reçoit sa charte municipale dès 1499. La ville est surplombée par une cathédrale à deux tours, construite en 1611. Outre trois autres églises et monastères chrétiens, il y a également une synagogue et plus de quarante établissements communautaires juifs, témoins de la forte présence de la communauté judaïque dans la ville. Minsk est la capitale de la Biélorussie depuis 1919.

Chaïm Soutine  3
Chaïm Soutine, Deux Enfants à Champigny sous un ciel bleu, vers 1942-1943.
Huile sur toile, 46 x 61 cm. Collection privée.

De nombreux Juifs d’Europe de l’Est s’installent dans la région et y pratiquent les métiers traditionnels, transmis de père en fils dans les familles. Ces Juifs de l’Est restent fidèles aux us et coutumes de la stricte orthodoxie rabbinique, c’est-à-dire aux caractéristiques essentielles du shtetl (communauté juive très soudée que l’on trouve essentiellement en Galice et en Europe de l’Est), à la langue yiddish et à l’Hassidisme. Dans les petites villes, les habitants juifs sont non seulement tolérés, mais malgré des persécutions intermittentes, tout à fait acceptés. Les Hassidims, très religieux et conservateurs, cherchent une intériorisation de la vie religieuse et tendent à l’ascétisme. Ils ont un lien étroit avec le Rebbe (maître ou mentor ; terme qui donnera plus tard le mot rabbin) en tant qu’enseignant de Dieu. Dans les arts plastiques, Marc Chagall (1887-1985) est l’un des plus célèbres adeptes de l’Hassidisme.

Pour mieux connaître ce sujet, continuez cette passionnante aventure en cliquant sur: Amazon FranceAmazon USAmazon UKAmazon AustraliaAmazon ItalyAmazon MexicoAmazon SpainAmazon CanadaAmazon JapanAmazon ChinaAmazon IndiaNumilogAppleGoogleKoboScribdOverdrive.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Share via
Copy link
Powered by Social Snap
%d bloggers like this: