Mode – Jean Paul Gaultier

La mode est-elle forcément synonyme d’extravagance ?

En général pas dans la vie de tous les jours.

Jean-Paul Gaultier est une exception dans le cercle des créateurs de mode, qui a le premier voulu intégrer à ses créations les caractéristiques du monde qui l’entoure. Ce qui le différencie ? La provocation.

 

Botte de Mousquetaire, France, XVIIème siècle.
Musée international de la chaussure, Romans-sur-Isère.

 

Mule non utilisable pour marcher, cuir de chevreau noir et satin bleu ciel, petit cabochon de porcelaine, Vienne, vers 1900.
Hauteur du talon : 20 cm.
Collection Guillen, musée international de la chaussure, Romans-sur-Isère.

 

Depuis le début de sa carrière dans les années 70, on le connaît pour ses créations hors-normes, souvent multi-ethniques (il a fait sensation avec une collection intitulée « Barbès ») et toujours transgenres.

Ses silhouettes androgynes sont facilement reconnaissables, parées de matières brillantes et métalliques. Madonna en est le symbole parfait.

L’exposition du musée De Young de San Francisco retrace la carrière du couturier, mettant en évidence ses talents artistiques qui mélangent couture, photographie et musique.

 

Escarpins de Marilyn Monroe décoré de strass Swarovski.
Créé par Salvatore Ferragamo pour le film Le Milliardaire de George Cukor en 1960.
Musée Salvatore Ferragamo, Florence.

 

Pour vous familiariser avec l’histoire d’un accessoire de mode cher à Gaultier et faisant toujours sensation lors de ses défilés, vous pouvez consulter le livre L’Art de la chaussure.